Attention

Le port du masque est obligatoire au lac de Warfaaz, au parking de Bérinzenne et en centre-ville. Pour plus d'informations, consultez l'Arrêté de Bourgmestre : ici 

Information

Service Population/État-Civil - Horaire d'été : Les permanences du samedi sont suspendues et reprendront le 29 août. Les permanences du mercredi vous accueilleront jusque 15h30 jusqu'à septembre.

Coche verte

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Services communaux / Population - État-civil / Population / Déclaration anticipée d'euthanasie/Don d'organes/Dernières volonté en matière de sépulture
Actions sur le document

Déclaration anticipée d'euthanasie/Don d'organes/Dernières volonté en matière de sépulture

Déclaration anticipée relative à l’euthanasie :

Déclaration anticipée de volonté : on peut exprimer des intentions et des refus en matière de soins de santé et de fin de vie pour le cas où on ne serait plus en état de manifester clairement sa volonté (coma, par exemple) en rédigeant ce qu’on appelle une « déclaration anticipée de volonté ».
Dans une déclaration anticipée de volonté, le patient encore capable d’exprimer sa volonté demande de manière explicite que soit pratiquée l’euthanasie. Le patient peut à tout moment retirer ou adapter sa déclaration anticipée de volonté. Elle ne sera de toute façon exécutée que si le patient a une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable, qu’il est inconscient et que son état est jugé irréversible.
Pour télécharger le formulaire : ici 

Don d’organes :

Le prélèvement d’organes et de tissus après le décès de toute personne domiciliée en Belgique est actuellement régi par la loi du 13 juin 1986. Dans son principe, la loi prévoit que toute personne n’ayant pas de son vivant exprimé sa volonté explicite d’être ou de ne pas être donneur est censée avoir accepté tacitement de faire don de ses organes en cas de décès. En pratique, lorsqu’une personne est en état de mort cérébrale, les proches en sont avertis. Si aucun enregistrement au Registre National n’existe, les médecins informent les proches de la possibilité de réaliser un prélèvement d’organes et recueillent leur témoignage par rapport à ce que la personne aurait elle-même voulu.
Pour télécharger le formulaire : ici

Déclaration de dernières volontés en matière de sépulture :

Toute personne a le droit d’émettre ses dernières volontés en matière de sépulture sur simple déclaration écrite au service de l’état civil.
Pour télécharger le formulaire : ici