Avertissement

Ville/CPAS - Nous serons fermés les 2, 11 et 16 novembre ainsi que le 3 (uniquement CPAS). Il n’y aura pas de distribution de colis de Saint-Vincent de Paul le 3 ! Merci de prendre vos dispositions.

Coche verte

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Santé / Coronavirus (Covid-19) / Archives / Coronavirus - Masquez-vous !
Actions sur le document

Coronavirus - Masquez-vous !

Depuis le 13 mars dernier, nous sommes en phase fédérale. C’est-à-dire que le Fédéral s’occupe de la coordination et de la gestion de la crise Coronavirus.

En tant que Commune, cela implique que nous devons respecter les décisions prises par le Conseil national de sécurité. Il n’est pas de notre ressort d’assouplir ou de durcir ces mesures lors de leur application.

Plus concrètement, la norme fédérale recommande l’utilisation du masque buccal mais ne l’impose pas. Nous ne pouvons dès lors pas en obliger le port dans les commerces par exemple.

Notre Cellule de Crise Communale a donc demandé à l’une de nos collègues de réaliser des affiches pour vous inviter à porter votre masque dans les magasins mais aussi dans les endroits où vous croisez plus de monde comme les files :

« Vous appréciez de revoir vos proches, de retrouver vos commerçants et de flâner en ville ?
Pour que cela continue, protégez-vous, ainsi que votre entourage et nos commerçants. »

Nous ne pouvons imposer le masque partout mais nous sommes heureux de pouvoir compter sur vous, sur votre vigilance et conscience collective.

Bon à savoir : un commerçant peut de lui-même décider de l’imposer dans son établissement comme nous pouvons, à l’administration ainsi qu'au CPAS, l’imposer pour votre bien-être et celui de nos agents

Prenez soin de vous et des autres, masquez-vous,

 

Articles sur le sujet de la phase fédérale : 

- Meuse : Le Gouverneur (de la Province de Liège) va rappeler à l'ordre plusieurs bourgmestres 

- Meuse : Chez de Crem on persiste et signe

- Avenir : Mesures trop strictes, le ministre de l'Intérieur fait rappeler à l'ordre les bourgmestres qui vont trop loin