Information

Les permanences du service État-Civil se tiendront les samedis 11/01 et 25/01. Le service Population, quand à lui, se fera un plaisir de continuer à vous accueillir tous les samedis de 10h à midi. 

Attention

Le Recyparc de la Vecqueterre sera fermé ce jeudi 23/01. Plus d'infos sur le site d'Intradel

Information

L'Ordre du jour de la séance du 23 janvier 2020 du Conseil communal est disponible : ici !
Les points supplémentaires sont disponibles : ici

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Grand froid : comment passer l’hiver à l’abri ...
Actions sur le document

Grand froid : comment passer l’hiver à l’abri ...

A l'approche de l'hiver nous vous rappellons quelques bons réflexes qui peuvent vous être utiles.

Si les aînés, les malades chroniques, les enfants ou les personnes socialement fragilisées sont particulièrement sensibles aux changements de température, personne n’est à l’abri des dommages que le froid peut causer. Faites preuve de vigilance et de solidarité envers les personnes sensibles de votre entourage ou de votre voisinage en frappant à leur porte pour vérifier que tout va bien pour elles ...

Quelques numéros utiles :

Centre Public d’Action Sociale (C.P.A.S.) : 087. 37 91 60

Maison Croix-Rouge : 087. 77 07 44

Plan de Cohésion Sociale : 0494. 48 06 68 ou 0497. 17 46 06

Médecins généralistes de garde entre 19h et 8h : en semaine (du lundi au jeudi) 087. 64 65 46 et le week-end (du vendredi au lundi) 1733

Services de secours (ambulances et/ou pompiers) en cas d’urgence uniquement : 112

En ce qui concerne le déneigement des voiries : 087. 64 85 41 ou dm9pcmllQHZpbGxlZGVzcGEuYmU=

Pour rappel, l’Ordonnance de Police Administrative Générale (Chapitre VIII - Articles 26 et 27) réglemente la sécurité sur la voie publique en cas de chute de neige ou de formation de verglas (déblayement des trottoirs par les propriétaires d’habitation, ...)

Quelques recommandations pour affronter le froid :

En hiver, il faut prendre davantage de précautions sanitaires en raison des températures basses, de la neige ou du verglas.

Pour votre maison :

Réglez votre thermostat à une température ambiante minimum mais qui vous est toutefois agréable (+/-21°). Evitez les températures trop élevées.

Aérez votre maison régulièrement tous les jours pendant au moins 10 minutes.

Fermez les pièces que vous n’utilisez pas ou très rarement.

Isolez autant que possible portes et fenêtres.

- Le froid peut occasionner des coupures de courant et des coupures d’eau, prévoyez donc des bouteilles d’eau en suffisance et des plats qui peuvent se manger froid. Les personnes plus âgées doivent penser à réaliser ou faire faire une réserve d'achats alimentaires et de leurs médicaments en prévision de périodes de grand froid ou de neige où elles ne pourraient pas sortir.

- Rentrez vos animaux de compagnie. Si vous êtes dans l’impossibilité de les rentrer, assurez-vous qu’ils aient toujours accès à de la nourriture et à de l’eau potable (non gelée).

Pour votre chauffage :

- Assurez-vous que le chauffage fonctionne correctement.

- Veillez à ce que les cheminées d’aération ne soient pas obstruées par un objet étranger.

- N’alimentez pas vos poêles à charbon, ou autres, en abondance. L’intoxication au monoxyde de carbone (CO) peut être mortelle.

!!! Intoxication au monoxyde de carbone !!!

L'intoxication au monoxyde de carbone (CO) est principalement due au mauvais fonctionnement d'un appareil de chauffage associé à une aération insuffisante des pièces.

Risques

Le CO est un gaz incolore, inodore et non irritant qui s'échappe lors de toute combustion et se diffuse rapidement dans l'environnement. Quand il est absorbé par les poumons, ce gaz asphyxie progressivement l'organisme : il peut tuer en quelques minutes.

Mesures de précaution

Chaudières, cuisinières, chauffages mobiles, chauffe-eaux, chauffe-bains, … : s'ils ne fonctionnent pas correctement, ces appareils peuvent propager du CO dans votre logement. Pour prévenir une intoxication, adressez-vous à des professionnels pour :

Installer vos appareils à combustion

Ramoner régulièrement le conduit de cheminée

Contrôler l'évacuation des fumées (par l'extérieur)

Vérifier votre chaudière une fois l'an

Ne calfeutrez jamais une pièce pour vous réchauffer : assurez-vous que de l'air y continue à circuler (grille d'aération, fenêtres …).

Symptômes

Peu "remarquables", les principaux symptômes d'une intoxication au CO sont des :

Maux de tête et des vertiges

Nausées

Troubles de la vision, de l'odorat, de l'attention

Douleurs thoraciques, musculaires, abdominales

Dans les cas les plus graves, la victime perd connaissance et tombe dans le coma avant de décéder.

Traitement

Les personnes intoxiquées, même légèrement, doivent être transportées à l'hôpital : elles sont mises sous oxygénation pour éliminer le monoxyde de carbone.

En cas d'accident, il faut impérativement :

Aérer immédiatement les lieux en ouvrant les portes et les fenêtres

Arrêter les appareils en fonctionnement

Évacuer les occupants des lieux

Appeler le 112 en mentionnant à l'opérateur la suspicion d'intoxication au CO

Après l'incident, le logement ne pourra être réintégré qu'après le passage d'un professionnel qualifié et l'exécution des travaux de mise en conformité.

Pour votre santé :

Adaptez votre tenue vestimentaire en fonction de votre durée de sortie et veillez à couvrir correctement les extrémités. Sortir tête nue peut provoquer une perte de chaleur corporelle d’environ 30% (Risque d’engelures - lésions de la peau entraînant fourmillements et démangeaisons).

Enfilez de préférence plusieurs couches de vêtements. La laine, la soie et le polypropylène permettent de mieux garder la chaleur corporelle que le coton.

Frissonner signifie que le corps perd de la chaleur. Des tremblements permanents sont le signal qu’il est préférable de rentrer au chaud

Si vous constatez un risque accru d’intoxication au CO, aérez immédiatement votre maison.

Tenez-vous un peu éloigné du chauffage quand vous vous reposez.

En période de grand froid, veillez à consommer régulièrement des boissons chaudes. Contrairement aux idées reçues, l'alcool ne réchauffe pas : il fait baisser plus rapidement la température corporelle, augmentant ainsi les risques d'hypothermie (baisse de température menaçant les fonctions vitales). De même, pensez à manger copieusement.

S'il y a du verglas dehors, les risques de chute sont accrus. Pour les personnes âgées, restez à la maison en donnant régulièrement de vos nouvelles à votre entourage.

Les personnes cardiaques doivent adopter, elles aussi, ces principes de bon sens et éviter de sortir par grand froid. En effet, elles sont particulièrement sensibles au froid en raison des efforts que le cœur doit fournir pour maintenir la température corporelle.

Les asthmatiques et les personnes en insuffisance respiratoire doivent éviter tout exercice et tout effort physique à l'extérieur. Lors d'une sortie, elles ne doivent pas oublier d'emporter leur traitement médical habituel.

Les nourrissons, c'est-à-dire les enfants de moins d’un an, sont fragiles face au froid.

o Ne laissez donc jamais votre bébé dormir dans une pièce non chauffée. L’idéal est une température ambiante entre 18 et 20 C°. Si vous n'avez d'autre possibilité que de sortir avec lui par grand froid :
- Transportez-le en le laissant libre de ses mouvements (par exemple, dans un landau ou
une poussette où il pourra se réchauffer en bougeant).
- Donnez-lui à boire régulièrement.

Enfin, les sans-abris sont évidemment vulnérables face au froid. Si vous rencontrez des personnes sans domicile fixe en situation d'urgence médicale, formez sans attendre le 100 ou le 112.

En voiture :

(pour conduire sur la neige en toute sécurité) :

- Avant de vous engager sur la route, écoutez les bulletins météo qui vous informeront des conditions climatiques. Si elles sont mauvaises (neige, verglas, brouillard …) et que vous décidez quand même de prendre la route, il se peut que vous soyez bloqué sur la route ou que votre trajet prenne plus de temps que prévu. Veillez donc à emporter :

o de la nourriture et de l'eau en suffisance
o des couvertures
o votre téléphone portable si vous en possédez un
o vos médicaments si vous devez en prendre régulièrement
o une crème de soins pour des éventuelles lésions aux mains et aux pieds.

Portez des vêtements et des chaussures confortables. Conduire avec une grosse doudoune et/ou des bottes de neige risque de rendre rapidement le trajet inconfortable et peut même être dangereux car vos mouvements seront plus limités.

Restez calme en toute circonstance. Personne n’est à l’aise sur des routes enneigées mais paniquer ne sert à rien et vous fera même perdre vos moyens.

Au démarrage, l’accélération doit être très progressive, surtout en côte. Démarrez en 1ère si ce n’est pas trop enneigé ou si la route est déjà dégagée. En revanche, si une couche de neige est présente sous vos roues, mieux vaut démarrer en seconde.

La conduite sur des routes enneigées nécessite de la douceur. Les accélérations brusques, les coups de volant intempestifs et les freinages de dernière minute sont à proscrire. Chaque geste doit être bien dosé.

Réduisez votre vitesse et augmentez au maximum les distances de sécurité avec les autres véhicules, même à l’arrêt. Sur des routes enneigées, les distances d’arrêt sont multipliées par 3 si vous avez laissé des pneus été (ce qui n’est pas conseillé).

Anticiper sur l’état de la route et les dérapages incontrôlés des autres véhicules reste la meilleure parade pour arriver à destination.

Soyez particulièrement vigilant aux endroits découverts, notamment sur les ponts où la température est toujours plus basse qu’ailleurs.

Pour limiter la prise de vitesse dans les descentes, utilisez le frein moteur plutôt que la pédale de frein. Là encore, et plus que jamais, les distances de sécurité sont à respecter scrupuleusement.

Ne dépassez pas les engins d’épandage. En circulant dans leurs traces vous aurez moins de risques de glisser.

Redoublez de prudence dans les virages. Réduisez votre vitesse avant de les aborder. Une fois dans le virage, il est préférable de maintenir sa vitesse pour limiter le déséquilibre de la voiture.

 

Une information du Plan de Cohésion Sociale Ville de Spa et du Centre Public d'Action Sociale de Spa;

Version mise à jour le 09/12/2019.